Historique utaac

La création de l’UTAC

Les démarches exploratoires en vue de la création d’une Université du troisième âge dans la région de la Capitale ont débuté au cours de l’année 1997. La première rencontre a eu lieu le 6 novembre 1997 au Centre communautaire Sainte-Anne et la création de l’UTAC s’est concrétisée le 12 janvier 1998.

C’est en mai 1998 que trois personnes de la communauté de Fredericton, messieurs Louis-Philippe Albert, Livain McLaughlin et Robert Saintonge, ont fait la demande d’incorporation de l’Université du troisième âge de la Capitale (UTAC) sous le régime de la Loi sur les compagnies du Nouveau-Brunswick. Les objets pour lesquels les requérants demandaient la constitution en corporation étaient les suivants :

« L’Université du troisième âge de la Capitale inc. a pour but d’améliorer la qualité de vie des membres de la région de la capitale provinciale en favorisant leur plein épanouissement culturel, intellectuel, social, spirituel et physique. »

UTAAC-Constitution 1998

UTAAC-Règlements 1998

La transition de l’UTAC à l’UTAAC

Au cours de l’année 2012, le conseil d’administration a décidé de préparer un nouveau plan stratégique ayant comme but d’augmenter de façon significative le nombre de membres. L’objectif principal était de s’assurer que toutes les personnes de 50 ans et plus de notre communauté se sentent inclus et aient quelque chose à offrir.

Le conseil d’administration d’alors constatait qu’il attirait très peu de personnes de 50 ans et plus au sein de l’Université du troisième âge et se questionnait sur les raisons de ce manque d’intérêt pour l’association. Après avoir entendu plusieurs commentaires d’aînés, le conseil d’administration a constaté que le mot « université » faisait en sorte que certaines personnes croyaient, à tort ou à raison, qu’ils ne pouvaient joindre l’UTAC parce qu’ils n’avaient pas fréquenté l’université. Même si l’objectif premier des Universités du troisième âge a toujours été de rejoindre tous les aînés sans exception, il en demeurait quand même que le mot « université » intimidait certaines personnes. De ce fait, l’UTAC se privait de l’expérience et de la sagesse de beaucoup d’aînés.

Dans le but d’enlever cette barrière imaginaire et d’introduire le nouveau plan stratégique, le conseil d’administration convoqua une réunion spéciale des membres avec une recommandation pour un changement de nom et l’adoption d’un nouveau plan stratégique. Cette proposition a été bien reçue et adoptée presque à l’unanimité. En utilisant le mot « unité », le conseil d’administration gardait la même lettre de départ de son acronyme. De plus, reconnaissant que toute personne est un apprenant perpétuel, le CA ajouta le mot « apprentissage » à son nouveau titre. Il a également voulu souligner l’importance de la sagesse que les aînés peuvent apporter à la société en noircissant les lettres « sage » dans le mot apprentissage comme on peut le voir dans son logo « Unité du troisième âge pour l’apprentissage de la Capitale ».

Depuis 2013, « Université du troisième âge de la capitale » est substituée par « Unité du troisième âge pour l’apprentissage de la Capitale », donc l’UTAC devient alors l’UTAAC.

UTAAC-Réunio spéciale du CA-mars2013

UTAAC-Lettres patentes supplémentaires-mars2013